jour 6 : de Parga à Corfou

 

 Nous partons de Parga pour Igoumenitsa afin de prendre un ferry pour Corfou. Grace au site http://www.gtp.gr nous avons tous les horaires ce qui nous permet de programmer les déplacements. Les ferries pour Corfou ne se prennent pas dans le premier bâtiment que vous voyez en arrivant de Parga, bâtiment tout neuf et moderne, mais beaucoup plus loin en allant vers le port. Arrivé tout près de l'embarcadère je demande une précision à un homme de la police du port (ils ont toujours une allure de frimeur avec leurs lunettes noires, leur uniforme et l'air très sévère, mais ils parlent toujours un peu anglais et vous renseignent). Nous arrivons pile pour prendre un ferry et il n'y a pas beaucoup de monde. Coût du trajet : 24,20 euros pour la voiture, et 5,20 euros par personne. Sur le ferry garez-vous en marche arrière et faites confiance au maître de manoeuvre qui va vous faire serrer au plus près la voiture d' à côté (le passager doit descendre avant). Chaque cm compte pour mettre le maximum de véhicules. En fait aujourd'hui il n'y en a pas beaucoup. La traversée sera très agréable et Corfou se présente sous le soleil (vue de la vieille forteresse)

Nous arrivons à Corfou où nous avions réservé une chambre à l'hôtel Arcadion. Ce vendredi en fin de matinée, la circulation est incroyable pour une ville moyenne. Nous passons au hasard dans les rues pour trouver un endroit où stationner. Nous passons devant un grand parking : complet. Nous tournons plusieurs fois pour finalement nous arrêter dans une rue qui s'appelle Theotoki. En utilisant le petit plan du GDR nous cherchons à nous orienter mais nous nous faisons pièger : il y a plein de rues de ce nom dans Corfou et nous avons fait une confusion. Cela nous vaudra pas mal de marche à pied. Après avoir déjeuné dans un restaurant pris au hasard (assez cher qui ne figurera donc pas dans notre liste) nous trouvons l'hôtel curieusement siitué au-dessus d'un Mac Donald's. Le prix annoncé lors de la réservation par Internet est très bas pour la clase de l'hôtel : 60 euros pour deux avec les petis déjeuners. Ces petits déjeuners se révèleront pantagruèliques. Vraiment à ce prix c'est une affaire (dans le GDR il était annoncé à plus de 80 euros). On nous avait préparé une superbe chambre face à l'esplanade et à la forteresse, mais nous avons peur du bruit car c'est un lieu de rencontre pour beaucoup de jeunes, juste à côté de l'enfilade de cafés et en demandons une tout aussi belle qui donne sur une rue minuscule avec vue sur les toits. elle se révélera très calme, mais même face au bruit les fenêtres à double vitrage seraient une protection.

Lorsque je demande au réceptionniste où je peux me garer et quand le faire, il me propose le grand parking situé juste en face de l'hôtel à côté de la promenade, justement celui qui était plein ce matin ! Il me dit de déplacer la voiture avant 17 heures parce qu'après avec le trafic "forget it". Ce que je fais donc rapidement. Le coût du stationnement est de 2 euros, quel que soit le temps pendant lequel vous laissez la voiture, donc si vous la laissez deux ou trois jours vous ne paierez que deux euros ; pas cher ! Mais attention si vous déplacez votre voiture, revenez avant l'heure de pointe ou vous aurez du mal à gagner le parking et à trouver une place.

 

 

retour à l'itinéraire 2004