2 au 14 septembre : Sifnos et Milos

 

 Après deux nuits à Athènes direction Sifnos et Mios. Deux îles que j'avais envie de voir depuis un moment. Pas facile d'organiser un séjour dans les îles, il faut composer avec les horaires des bateaux qui en Septembre ne sont déja plus aussi favorables. Pour gagner du temps le trajet Athènes-Milos se fera en avion, puis Milos-Sifnos en bateau et retour en bateau pour vol Milos-Athènes et Athènes Paris.

Le voyage a été préparé avec le guide du routard 2016, qui m'a permis de trouver deux bons hôtels et un bon loueur de voiture. Pour celui de Milos j'ai suivi les conseils des habitués de Trip Advisor et j'ai bien fait.

Le bulletin météo (à postériori c'est plus facile) : un seul jour gris le 6 septembre à Sifnos avec quelques gouttes de pluie vers 14h. Mais dans le même temps nous avons vu à la TV qu'il y avait des pluies énormes dans le Péloponnèse accompagnées d'innondations. Et sur les cartes météo, seul notre petit coin de Cyclades était épargné par les pluies en Grèce, on a donc eu beaucoup de chance.

Les vols Paris Athènes et retour sont avec Air France; retard de 20 mn au décollage de Roissy comme toujours et arrivée idem. Le taxi aéroport vers l'hôtel nous coûte 38 euros (avec le péage). A Athènes nous avons retenu l'hôtel PARTHENON, très bien situé à l'entrée de Plaka. Il est un peu plus cher que l'Adonis mais il a une vraie salle de bain; prestations impeccables, très bien situé, à recommander. Beaucoup de monde à Athènes, en particulier des américains; Plaka est toujours rempli et les restos bien garnis. De même pour les tables de café du côté de la rue Ermou. Rien de changé donc, même si la crise est toujours là avec ses tristes effets sur le niveau de vie de beaucoup. On voit beaucoup de vieux messieurs qui devraient être en retraite qui font de la musique ou diverses petites tâches pour avoir un peu d'argent. Et toujours le pauvre homme qui dort dans la rue près de Mitropoleos et qui était déja là lors de notre visite précédente.

Le trajet Athènes Milos en avion (vol Olympic) est très court. Heureusement car on vole dans un tout petit avion à hélices qui fait beaucoup de bruit. En particulier essayez d'être loin des hélices; les places en rangée 2 sont les plus bruyantes et très désagréables. De plus s'il y a un peu de turbulences avec ce petit avion c'est beaucoup plus sensible.

Arrivés à Milos sur le tout petit aéroport nous partons en taxi vers le port d'Adamas (coût 12 euros). Attention il n'y a pas beaucoup de taxis; si vous êtes pressés il faut retenir votre taxi à l'avance, ou en appeler un et l'attendre. Nous devons prendre le Artemis d'Hellenis seaways qui n'est pas cher (coût 7 euros) mais qui est très lent. Malheureusement il arrive à Milos avec 1 heure de rertard (la mer est un peu agitée). Et comme il fait un arrêt par Kimolos, le bateau suivant (de Zante ferries) qui lui n'est pas en retard arrivera avant à Sifnos; on aurait mieux fait de prendre celui-ci mais tant pis.

De Sifnos à Milos ce sera avec le sea jet 2; durée 45 mn (plus de deux fois plus rapide) mais coût 15,60 euros donc plus de deux fois plus cher. Je n'aime pas beaucoup ce genre de bateau ou on a une place assise numérotée certes, maias avec le même espace que dans un avion. De plus on ne peut aller sur le pont, on est donc enfermés. Pour moi ça va une heure, mais 4 heures doivent être pénibles. Surtyout s'il y a près du bar un groupe d'allemands plein de bière et d'entrain qui chantent (?) . Le bateau est complet, il vient d'Athènes et débarque du monde à Sifnos qui est le premier arrêt. Juste un retard de 15 mn pour celui-ci. Sur le bateau des piles de bagages, valises, sacs, très impressionnantes.

 

nuits à Sifnos

 nuits à Milos

 

Retour au menu itinéraires