1 au 9 octobre 2019 : Rhodes

 

Grosse envie de revoir Rhodes à une période un peu plus précoce que les vacances de la Toussaint donc c'est parti du 1 au 9 octobre. L'hôtel Andreas étant fermé en octobre nous avons trouvé dans le GDR le Cava d'oro et c'est un très bon choix. Excellent accueil d'Alexia et Yorgos, même après minuit le jour de l'arrivée. Dans une grande maison entièrement rénovée (photos de la rénovation impressionnantes dans la réception) belle chambre et salle de douche; les serviettes et le rideau de douche sont changés tous les jours ! Très bon petit déjeuner dans la cour avec vrai jus d'orange. En plus très bien situé dans une quartier calme à l'est de la vieille ville mais tout proche des endroits les plus fréquentés.

Curiosité: le 3 j'ai ressenti tôt le matin un tremblement de terre de quelques secondes. Après vérification sur Internet, épicentre à l'est de l'île et force 5

Quel climat début octobre ? Très beau et chaud, de 25 à 28 degrés annoncés (à l'ombre) et un seul jour de pluie, le 8 octobre, où nous avons quand même réussi à sortir entre deux averses. Avantage de la période: l'eau est encore suffisamment chaude pour se baigner sans problème. Mais ... que de monde : Les plages les plus connues sont envahies (comme Tsambika, Antony Quinn, cap ladiko), à 11h le parking de Lindos est plein à craquer (conseil de l'hôtelière: y aller pour 16h quand les cars sont repartis). Et même au sud à Prassonissi beacoup de monde sur la très grande plage des wind-surfeurs.

Quant à la ville de Rhodes, que de monde quand les paquebots déversent la foule. Le 7, deux paquebots à quai dont le jewel of the seas, 2100 passagers et un autre de 2000 passagers. Le 8 c'est le celebrity reflection, hideuse barre hlm (regardez la photo sur internet) de plus de 3000 passagers. Alors dans les principales rues c'est la cohue dans la journée. Heureusement il reste des petites rues non fréquentées par la foule et nous nous sommes bien promenés.

 

Il y a heureusement quelques restaurants très  agréables dans la vieille ville (voir la page restos) et nous sommes retournés chez Kostas pour revoir Elias, sympathique personnage (voir dans autre séjour à Rhodes). Elias a vieilli comme tout le monde mais il est toujours aussi actif et souriant; contrairement à ce qui  est indiqué dans le GDR son prénom est bien Elias et le Kostas de l'enseigne c'était son papa. Mais dans quelques années l'enseigne sera adéquate car il nous a présenté son fils Kostas, jeune cuisinier sympathique qui prend peu à peu ses marques dans le restaurant.

Pour aller à l'extérieur de la ville location de voiture chez MOTOCAR, par l'intermédiaire de l'hôtel (sans commission). 95€ pour 3 jours avec full insurance (100€ de franchise); Fiat panda 50 000 kms en très bon état, pas d'arnaque. La loueuse m'a en plus indiqué un endroit super pour garer la voiture, proche de l'hôtel. Conseil très apprécié car à Rhodes on ne se gare pas facilemebn.

la vieille ville de Rhodes:

nous avons encore trouvé des rues ou passages inconnus. Pour la première fois ballade dans le chemin des douves donc en dessous d remparts, qui est très agréable, pas trop de monde et une autre perspective que sur les remparts (promenade déja faite).

Le musée/hôpital : nous n'avions pas tout vu lors des premières visites; en effet après le musée quand on est dans le jardin il faut poursuivre pour voir notamment des mosaiques murales, à mon avis plus belles que celles du grand palais, ou d'autres salles comme une reconstitution macabre d'une tombe telle qu'elle a été découverte ou une étude des écritures (salle très savante), comme aussi la demeure reconstituée d'un dignitaire. Ci dessous les deux vedettes du musée, et ensuite une des stèles des chevaliers avec deux des mosaïques


 
 

Je vous conseille de prendre le billet groupé à 10€ qui donne aussi accès au grand palais (même s'il est moins intéressant) mais aussi à l'église panagia tou kastrou qui a de superbes icones très anciennes.


Les serveurs sont de plus en plus agressifs, on se fait harponner sans arrêt, en particulier entre les places hippocratous et des martyrs juifs qui sont les deux points de rendez vous des groupes. On a l'impression d'être du gibier lâché entre deux rangées de chasseurs. Ces groupes pour tout dire je ne les aime pas beaucoup; dans la rue des chevaliers un groupe de teutons guidés se croit tout permis et il faut jouer des coudes pour aller en sens inverse. Par exemple place des martyrs juifs vous tombez sur un perroquet et son maître qui n'a d'autre but que vous diriger dans un café.

Le jus d'orange est parfois à 6 euros mais par exemple à la maison d'auvergne, agréable café sur la place Alexandre le grand, il est à 3,20 euros. Notre glacier préféré: Palladion juste à l'est de la place des martyrs juifs; il affiche meilleur glacier de Grèce en 2017 ! et c'est vrai que les nombreux parfums goûtés étaient tous excellents.

Le nord de l'île:

Le nord-est ou le nord-ouest de la ville sont très moches, des grands immeubles, c'est construit partout. Au nord de l'aéroport des constructions sans cesse. Nous avons vu de belles plages comme Antony quinn beach ou cap ladiko au nord-est. Deux jolies petites plages malheureusement noires de monde début octobre, ça gâche le plaisir. Et Tzambika, superbe grande plage de sable est recouverte de parasols, et les parasols abritent plein de gens. C'est comment en juillet Août ? Ils font comment pour mettre encore plus de monde ? Ci dessous les plages (Antony Quinn, Ladikou et Tsambika de gauche à droite)

 

Nous avons revu le mont Philerimos. Très agréable promenade avec des tas de paons qui gambadent, pas sauvages du tout (certains touristes les nourrissent). Superbe vue depuis la croix (accès gratuit) ou du monastère (entrée payante assez chère, 6 euros). Attention on ne monte pas dans la croix la porte est fermée par un cadenas.

 


le sud de l'île


On peut quand même trouver des plages quasi désertes comme kiotari beach ou Gennadi à l'est, mais elles sont beacoup moins belles, graviers ou galets.


Quant à Prassonissi terminus de l'ile au sud, beaucoup de monde malgré l'éloignement. C'est le repère des wind surfeurs ou des promeneurs; très grande plage qui était ce jour très fréquentée.

 

Au sud le site de Monolithos.



Encore au sud une minuscule plage avec un restaurant très bien à Kopria.



Tout près le vieux château de Kritinia qui mérite une visite



Sur la côte ouest, Skala Kamirou minuscule port qui sert d'embarquement pour l'île de Halki

 

  

Retour au menu itinéraires